Le Remixing, ou l’art de se réinventer !

By admin 27 juillet 2014 Blog, OPINIONS No Comments

En période de crise, les marques pratiquent de plus en plus le « marketing du remixing ». Pourquoi ?

Aujourd’hui on prend un malin plaisir à faire ce qui ne se fait pas, à mélanger des choses qui n’ont rien à voir entre elles. La figure du DJ devient presque le modèle d’une telle attitude : il assemble, recompose, crée à partir de l’existant pour aboutir à un nouveau produit et à un nouveau plaisir.

Un tel modèles’exporte dans tous les domaines de la consommation et également dans celui plus général de la création, qu’il s’agisse de stylisme de mode ou de design, voire d’architecture. Par exemple la guitare folk de Chanel (qui mixe haute couture et rock).

On crée des rapprochements inédits, on renverse des codes établis, on détourne les packagings de leur usage initial… C’est le contraste, l’insolite et l’aspect transgressif de telles alliances qui sont appréciés. Le plaisir est dans le mélange et le détournement des repères consacrés. A l’image de ces trucks foods (« les bustaurants ») qui bien loin des vendeurs de hot-dogs à l’hygiène douteuse servent plutôt tajines d’agneau, homard et crèmes brûlées à la pistache.

Dans le design, on retrouve cette tendance du remixing comme l’a montré la dernière édition de Milan avec la gamme Evolution dessiné par Ferruccio Laviani pour Emmemobili. Original, cette création est le fruit d’une combinaison d’un meuble ancien aux lignes baroques, à un meuble épuré aux différents blocs contemporains.

Ce type de projet se situe à la croisée des générations ; une vision qui permet l’association d’éléments d’archives revisitées et de design contemporain. Mais il permet également de donner une nouvelle vie aux objets. Avec le remixing, l’objet ne cesse jamais de se transformer, son cycle de vie paraît infini.

En période de crise, les marques aiment également pratiquer ce type de « marketing combinatoire »puisqu’il consiste à minimiser les risques en sélectionnant pour leurs nouveaux produits les ingrédients des derniers succès commerciaux. C’est une stratégie redoutable pour les marques de luxe de dépoussiérer son image sans pour autant renier leur ADN.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas visible.


Mentions légales - Contact - © WORKSHOP 2014